Dimanche 18 décembre 2022 :  » Victoire de l’Argentine à la Coupe Mondiale de Football masculin au Qatar « 

23h48 :

De toutes façons, je n’y comprendrai jamais rien au football : pleins de copains , quand j’avais 17-20 ans dans une clinique pour étudiants ont essayé de m’expliquer les règles , en m’invitant à regarder des matchs à la télé en leur compagnie , c’était même devenu une mission pour eux : ils avaient créé un groupe autonome où je n’assistais pas car j’y comprenais encore moins rien pour aller débriefer du match autour d’une table et des explications qu’ils avaient entendues de mon « tuteur » qui avait été choisi entre eux pour la soirée qui se sentait capable à son tour de relever le défi de mieux commenter et expliquer l’arbitrage à côté de moi dans la salle de télé pendant que les autres s’interdisaient d’intervenir et suivaient le match silencieusement . Ils y invitaient même parfois un adulte infirmier qui s’y connaissait bien en sports les jours où il venait travailler et souvent des nouveaux élèves infirmiers de passage ou des stagiaires en psychologie quand il y en avait mais souvent ça finissait par des matchs nuls ou par des penaltys qui gâchaient pour moi tout le temps qu’il me semblait avoir perdu à ne pas avoir encore fait quelque chose que je jugeais plus important pour moi comme mon travail scolaire ou un livre que je n’avais pas encore lu surtout qu’à l’époque j’étais très angoissé par le temps qui passe et le temps perdu à ne pas avoir fait quelque chose que je trouvais plus important pour moi comme mon travail scolaire et j’étais même à l’époque de nature très hyperactive , très mince et très nerveux ( alors que depuis je suis obèse et plutôt lymphatique à cause de toute une vie de médicaments qui heureusement me stabilisent ) et j’avais même du mal à me concentrer et suivre un film en entier jusqu’à la fin car en plus de violents maux au dos qui m’ont accablés toute ma jeunesse car j’avais grandit trop vite et trop grand courbé aussi par le poids des cartables sur le dos me reprenaient au bout d’un moment où j’étais obligé d’aller réclamer deux Di-Antalvic à l’infirmerie …

Ce doit être vers à l’âge de 36 ans en 2008 qu’on m’a emmené pour la première fois dans un grand Stade au Havre pour la première fois assister à un grand match de football professionnel que des amis de mon village pour une Coupe de la Ligue à qui j’ avais dit des mois à l’avance qu’à mon avis c’était Lyon qui devrait gagner , sûrement à cause d’une quelconque radio chrétienne célèbre à l’époque et agréable à écouter via internet émettant depuis là-bas dont j’ai oublié le nom , et que l’Olympique Lyonnaise est même devenue célèbre à cet époque-là pour toute une génération d’enfants , m’ont même payé une place très chère dans la tribune d’honneur tout à l’avant en bas dans la première rangée : quand ils s’échauffaient , les supporters du Havre criaient HAC-HAC ! et moi je comprenais « pas chassés , pas chassés »; les footballeurs venaient à l’avant de la tribune de temps en temps me faire de grands coucous à chaque fois qu’ils avaient marqué un bon point en signe de remerciements et m’exposer leur fierté ; en plus , je ne m’étais pas aperçu que c’était encore moi qui avait fait éclater de rire plusieurs fois les officiels – hommes et femmes- pourtant tous très silencieux et concentrés pendant toute la partie du gradin où nous étions surtout au début quand j’essayais de répéter en cadence et en rythme les noms de chaque participant pour participer en essayant d’entraîner dans la même ambiance que j’observais dans les autres gradins chez les vrais supporters tout autour du terrain mes voisins impassibles et sérieux , que lançait les hauts parleurs du stade pour la présentation que je comprenais mal à la manière du président de la République Jacques Chirac dont j’ai découvert par la suite dans de nombreuses images de bêtisiers à la télé qu’il avait fait pareil autrefois . Après la mi-temps où je m’étais bien contenu jusqu’alors pour ne pas empêcher les autres spectateurs près de moi et derrière savourer attentivement leur match je n’ai pu m’empêcher de crier à voix forte « Mais ça ne va pas ,pourquoi ils vont par là ?, ils se trompent de côté !!! » Ce qui a plié de rire encore pleins de gens derrière moi : je ne savais pas qu’on intervertissait le sens des buts à la mi-temps . Et aussi à chaque fois qu’un joueur tombait des soigneurs ou leurs entraîneurs accouraient habillés tout en noirs avec des mallettes noires à la main que j’avais pris pour des journalistes radios avec leurs magnétos pour leur demander s’ils ne s’étaient pas trop fait mal et après quelque temps d’arrêt , on les revoyait repartir quand le joueur assis par terre se relevait et reprenait la partie … c’est dans la voiture du retour qu’on m’a expliqué que je n’avais pas encore tout bien compris notamment quand on m’a demandé en sortant qu’est-ce que j’avais préféré dans le match , ce qui a laissé mes amis pantois à discuter entre eux pendant toute la route du retour à chercher qu’est-ce que j’avais encore confondu et voulu dire et quel parcours j’avais encore fait à travers les couloirs et les escaliers pour demander aux portiers à l’entrée de chaque pièce privées où est l’espace fumeurs où je pouvais aller fumer mes cigarettes à l’air libre , et que j’ai répondu alors que ce que j’avais admiré le plus c’est l’excellent professionnalisme des animateurs-radio qui accouraient pour interviewer les joueurs qui étaient tombé car à chaque fois qu’ils repartaient le joueur après un certain temps d’arrêt – et quelques fois l’aide d’un autre homme qu’on avait cherché un peu partout que le joueur avait réclamé à parler , peut-être un parent – se relevait en pleine forme même qu’à la mi-temps j’avais demandé à plusieurs gardiens du stade dont j’avais repéré la forme des badges en arrivant aux guichets , c’est quelle radio qui retransmet ce soir le match avec les commentateurs sportifs en direct et que personne ne savait finalement et je répondais c’est pas grave je trouverais bien laquelle en rentrant chez moi en allumant la télévision !!! 😃 – c’est bizarre à l’époque je n’ai même pas songé à regarder où étaient planquées les caméras comme dans certaines salle de théâtres à Paris où j’avais été voir quelques pièces populaires et rigolotes avec l’hôpital ni lever la tête d’où il il pouvait y avoir des caméramans qui filmaient les quelques séquences retransmises dans le débriefing des émissions de sport d’après minuit ! – C’est pareil l’année du Mondial de 1998 à Yvetot où je venais juste de découvrir l’évangile , cette année-là , le film « Jésus  » en vidéocassettes qui avait été distribué les mois précédents la victoire de la France en cadeau de bienvenue aux nouvelles personnes venant assister à des évangélisations dans les églises était sponsorisé par la FIFA avec une avant-partie de témoignages sous-titrés de l’espagnol ( une langue que je ne connais pas ) de la conversion au christianisme de plusieurs footballeurs renommés en Amérique du Sud ; je passais les soirées dans ma petite cuisine à faire « la bouffe en grand  » comme j’appelais ça à l’époque et à servir des frères et soeurs de l’église évangélique d’Yvetot dans mon salon pendant qu’ils regardaient les matchs à la télé en mangeant ou en invitais d’autres qui étaient issus du milieu évangélique depuis leur tendre enfance et faisaient leurs études à l’Université de Rouen à se reposer un peu et se détendre quand ils avaient quelques jours de vacants ou quand ça n’allait pas après les réunions de prières et d’études bibliques dans la semaine qui finissaient assez tard le soir plutôt que d’aller attraper les derniers trains circulants la nuit et rejoindre leurs petites chambres universitaires où ils se retrouvaient seuls . Souvent , ils passaient la nuit à regarder les nouveaux hits à la télé pendant que moi je dormais en écoutant la radio dans ma chambre …

Aujourd’hui , je comprends que ce jour-là dans la région au Havre j’avais été très attendu et qu’avec les téléphones mobiles qu’utilisaient déjà toute une génération depuis des années et dont moi , j’ai enfin accepté de payer ces factures là en plus depuis 2017 par mesure de précaution , beaucoup s’était relayé le message que je venais et que plusieurs hauts responsables du stade avait été renseigné sur qui je pouvais bien être et quel pouvait bien être le type de comportement qu’il était susceptible que j’exerce surtout que j’ai refusé d’entrer ou visiter toutes les salles à l’arrière où se retrouvait apparemment tous les notables du coin pour aller discuter , vous savez , vous avez le droit de rentrer ici ,mais quand j’ai aperçu tous ces gens aux tenues somptueuses , je ne me sentais pas de ce monde , j’avais juste repérer les toilettes tout en bas et cherchait partout ensuite où je pouvais aller me planquer pour recharger ma dose de tabac fumé , si je me rappelle bien ce fut dans un petit passage d’entrée sur le terrain où il fallait descendre deux marches que des gardiens sont venus m’ouvrir puis rappeler en me donnant la consigne de ne pas aller d’un côté ou de l’autre du tunnel pour la reprise du match… 15h05 *

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :