Vendredi 16 septembre 2005 : à propos de la peur des autres

  • Que vais-je faire maintenant ? D’abord, mettre de l’ordre dans mes idées :

Aujourd’hui ( c’est-à-dire vendredi 16 septembre 2005 ) , j’ai appris trois choses essentielles : pour vaincre ses phobies sociales , il faut :

1- Ne pas fuir : s’y exposer le plus souvent possible et minimum 30 à 45 minutes pour que l’angoisse diminue dans une situation donnée en se faisant accompagner éventuellement les premiers temps .

2- Mieux communiquer en se détournant de ses sensations de gênes physiques ou psychologiques , se détourner de soi pour se concentrer sur la situation , l’extérieur , la conversation ou autrui .

3- penser autrement en changeant ses cognitions face à la peur de paraître ridicule ou jugé par l’autre , en un mot : s’affirmer , dédramatiser ,  » avoir des pensées constructives » .

Je pourrais , par exemple , recopier le résumé du livre LA PEUR DES AUTRES aux éditions Odile Jacob sur un autre document , pour m’exercer à dactylographier .

Voilà quelques situations pour lesquelles j’ai du mal à m’affirmer et sur lesquelles je dois m’affirmer :

  • parler avec des gens dans un groupe , lors d’un pot , d’un vin d’honneur , après une réunion ou après un culte ( c’est le plus dur) .
  • peur d’aller travailler dans des endroits inconnus : je cherche à me sécuriser , j’ai besoin d’être protégé .
  • peur de retourner dans des endroits où j’ai l’impression de m’être ridiculisé (situation d’évitement ) .
  • affirmer des choses et ne pas avoir le courage de les assumer ( ne pas répondre quand on m’appelle dehors ou que j’ai l’impression qu’on m’interpelle par la fenêtre ouverte quand je lis à voix haute ou mets de la musique chrétienne – même si j’ai arrêté d’en faire exprès ) .
  • la prochaine fois , j’irai voir dehors plutôt que de continuer dès que j’entendais quelqu’un crier même si ce n’est pas pour moi au lieu de m’en vouloir , de m’entêter et de culpabiliser par paranoïa ;
  • peur de distribuer des tracts sur l’évangile dans les boîtes aux lettres . La prochaine fois , si je le fais à nouveau , ce sera sur Fécamp en compagnie d’un ou d’une chrétienne au lieu de mon village tout seul en pleine nuit pour ne pas être remarqué .
  • être impressionné par les personnes d’autorité : par exemple ne pas savoir dire quelque chose au pasteur , parler de futilités en pensant qu’il en sait plus que moi et que cela ne sert à rien d’y ajouter .

VOILA ! TOUT CELA EST A TRAVAILLER … 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :