Jeudi 21 octobre 2021 : Mise en garde

-21h30 : Ce que vous allez lire dans la suite de ce blog est totalement rébarbatif ! Au fil des années , on en revient aux mêmes sujets : les objectifs ou résolutions que je n’ai pas encore atteints , comme arrêter de fumer , avoir une vie équilibrée , sortir marcher un peu tous les jours , faire le ménage régulièrement ,cuisiner , dormir à des heures régulières , avoir une activité physique , bref les gestes pratiques du quotidien . Seules les activités ou thèmes de lectures et d’ études changent . Et à l’aube de mes 50 ans , j’ai passé toute ma vie à me demander pour quoi je suis fait , quel métier je dois exercer . Mais ces sempiternelles questions qui se répètent encore et encore , d’années en années , sans se concrétiser ,est-ce une caractéristique de ma maladie ou un trait de ma personnalité ?

Je me suis dépêché à écrire ce blog cette semaine et à recopier une partie de mes cahiers d’écriture pour la nouvelle psychologue des addictions (le tabac) qui est arrivée cette année et qui repart déjà à la fin du mois dans sa région : elle veut photocopier mes textes et les mettre dans mon dossier médical pour ses futurs remplaçants , comme ça ,cela m’évitera de toujours recommencer le récit de ma biographie à chaque nouveau soignant …

Elle est jeune et en est au début de sa carrière : je me doutais bien qu’à cause de sa vingtaine d’années où l’on pense encore que tout est encore possible , elle allait bousculer ma vie … En effet , grâce à sa suggestion lors d’un dernier rendez-vous , et à cause de la discarthrose que j’ai maintenant dans le dos qui me fait souffrir et qui m’empêche d’aller jusqu’au centre-ville sans m’asseoir tous les 200 mètres sur un banc et aussi à cause de l’essoufflement dû au tabac et à l’obésité , je me suis enfin inscrit à la salle de sport de Fécamp où pour l’instant j’ai un mois gratuit pour démarrer , pour faire du tapis de marche et pratiquer les exercices du kinésithérapeute que j’ai vu au mois de juin sur des machines de musculation que je n’avais pas .

De plus , cette jeune psychologue bouleverse mes standards de vie , notamment en matière de sexualité . C’est pourquoi , j’ai évité de lui en reparler . Elle m’avait quitté à la fin d’un rendez-vous cet été en me disant de laisser tomber mes préjugés ou principes , je ne sais plus quel mot exactement . D’après elle , pour être heureux ou pour vivre un jour en couple , il faudrait que j’ai à la fois une maîtresse et un amant , une femme et un homme à la fois . Selon elle , il y avait plus de gens qui vivaient comme cela que je ne croyais , et de tous les âges ! On est loin de l’avis de mes premiers psychiatres qui me disaient sans cesse il y a trente ans : << Monsieur D*** , vous serez guéri une fois que vous serez marié avec une femme et que vous aurez un travail !<< A l’époque , je les trouvais un peu fachos sur les bords de me dire cela . Mais ça ne me surprend pas que cette nouvelle génération de soignants parlent comme cela , j’avais acquis ces dernières années un nouveau dictionnaire de psychologie où maintenant l’homosexualité n’est plus considérée comme une vraie déviation sexuelle ou une perversion comme aux débuts de la psychanalyse et de la psychiatrie : Au contraire , des chapitres entiers y sont consacrés à la définir comme tout à fait normale et à comment bien l’assumer . Là aussi , on va à l’encontre des principes de sanctification de la Bible et de la vie chrétienne normale et épanouie en Christ . Et je sais qu’aujourd’hui , en 2021 , mon discours a l’air totalement anachronique …

Quand je pense que cette année on a même vu des ministres du gouvernement parler sans complexes , ouvertement , de rouvrir en premier les clubs libertins à la télévision sur des plateaux publics aux journaux de 20 Heures , bien avant d’envisager la réouverture des discothèques et des boîtes de nuit classiques , au sortir des confinements dus au Covid-19 , comme si c’était normal et parfaitement juste car cela manquait vraiment aux Français et leur dire de ne pas s’inquiéter à ce sujet ! On n’aurait jamais vu cela avant de la part de chefs politiques à une heure de grande écoute … Non , finalement , je ne suis pas si Libertine que cela , comme chantait l’idole de ma jeunesse , Mylène FARMER , ou seulement peut-être que dans la tête , l’érotisme dans les mots , le verbal , la théorie mais en pratique il n’y a rien ! J’ai le sexe dans le cerveau mais pas le cerveau à la place du sexe ! 😀 – Ah , ces hommes , ils ne font que parler de cul ou de blagues de cul , mais quand il faut passer de la parole aux gestes , il n’y a plus personne , de vraies allumeuses ! – . Pardonnez-moi , je divague . Je m’égare … Conclusion : je ne sais plus où est la frontière entre le pathologique et la bonne  » santé mentale  » .

Autre exemple ( j’espère qu’elle ne va pas m’en vouloir d’en parler ) , un coup , cette jeune psychologue m’avait dit d’arrêter ou de diminuer mon neuroleptique ! Elle n’avait pas entièrement tors , en effet c’était logique , le médicament m’abat , me fait grossir, me ralentit , m’ empêche de bouger , me fatigue; et pour rester éveillé je suis obligé de fumer davantage , de prendre des excitants toute la journée : cafés et cigarettes pour contrer ces effets secondaires qui ne sont pas bons pour la santé physique , c’est le cercle vicieux , le piège infernal … Cela va bien à l’encontre de l’avis des médecins psychiatres et des conseils des infirmières spécialisées qui me suivent depuis des années . Quoi de plus dangereux qu’un schizophrène qui arrête son traitement et parte en décompensation ! Sur le coup ma mère qui fait partie d’une association de parents et familles de malades psychiques a eu très peur que j’applique ce conseil , ça a été les coups de téléphone immédiats à mes frères aînés qui évidemment n’étaient pas d’accord non plus ! Mais ne lançons pas la pierre à cette jeune psychologue qui , en fait ,débute sa carrière : Fort heureusement , ses collègues infirmiers lui ont expliqué que dans mon cas , c’était le seul médicament adapté à ma maladie et d’ailleurs normalement , là où je vais la voir , c’est un centre d’addictologie , un CSAPPA , qui n’est pas forcément destiné à des gens souffrant de psychopathologies comme en psychiatrie , au CMPS : elle n’a affaires qu’avec des gens normaux entre guillemets accrocs aux jeux , à l’alcool ; au tabac , à la drogue , au virtuel , etc. Petite question que je devrais lui poser : a-t-elle aussi affaire aux gens accrocs au sexe ? Mdr ! 😀

Non finalement , cette jeune psychologue était très bien : C’est la première fois qu’une personne dans le réel arrivait à me pousser à l’action , à me bousculer d’une manière douce , à me motiver pour changer , sans permettre à l’ excusite aigüe ou tout un ensemble d’hypothèses et de raisonnements fallacieux qui me maintenaient immobile de me rattraper . Mais il était temps qu’elle parte car alors vous ne m’auriez pas reconnu ! ( je plaisante ) – Je ne sais pas ce que ma vie serait devenue en continuant ces rendez-vous et j’avoue que cela me faisait très peur car ça allait un peu trop vite pour moi … Bref , je l’embrasse très fort et lui souhaite une grande réussite de vie et une bonne continuation dans sa carrière en retournant dans sa région natale , près des siens !!! 🙂 23h50*

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :